Débat public « Politique & Animaux »

Le Collectif Nantais pour les Animaux, avec le soutien de l’association L214, vous invite à une soirée-débat, le mercredi 24 mai à 20h (accueil à partir de 19h30), à la salle municipale Manu (2ème étage) située 10 bis boulevard Stalingrad – 44000 Nantes.

Au cours de cette soirée, et en vue des élections législatives de juin 2017, nous discuterons de la place de la question animale en politique.
– Quels sont les enjeux et les stratégies à mettre en œuvre ?
– Comment avancer pour que la question animale ait enfin la place qu’elle mérite : une place centrale dans la politique humaine ?
– Comment construire efficacement afin d’obtenir au plus vite des droits fondamentaux pour les plus vulnérables d’entre nous ?

Pour nous aider à répondre à ces questions, différents intervenants œuvrant dans la sphère politique seront présents :
– Isabelle Dudouet-Bercegeay, co-fondatrice du Parti Animaliste
– Christophe Leprêtre, fondateur du PACTE (Parti Antispéciste Citoyen pour la Transparence et l’Éthique)
– Matthias de Lozzo, membre de la France Insoumise
– Fabienne Roumet, membre de la commission Condition Animale d’Europe-Ecologie Les Verts.
– Samuel Airaud, de l’association L214 Éthique et Animaux et webmaster du site www.politique-animaux.fr

Les présentations des invités seront suivies d’un échange avec le public.

Entrée gratuite.

=> Événement Facebook

Rassemblement pour l’égalité animale – Rennes

Rassemblement pour l’égalité animale, le 15 octobre, de 11h00 à 17h00 sur la place de la Mairie à Rennes

====================PROGRAMME====================
11H : Rassemblement place de la mairie, départ pour une manifestation festive accompagnée d’une batucada
13H: Retour sur la place de la mairie pour un temps de restauration et tribune libre. N’hésitez pas à vous manifester si vous souhaitez prendre la parole pour des lectures
14H-17H: Happening statique et silencieux. Si vous souhaitez y participer, il est nécessaire de s’inscrire à l’adresse contact@crpea.fr en indiquant votre nom, prénom ainsi que votre numéro de téléphone.
Un concert devrait également être organisé le soir. Plus d’information prochainement.

Possibilité de covoiturage au départ de Nantes ou Bus Nantes/Rennes A/R à partir de 10 € (Flixbus, Megabus, Ouibus…).

Pour rappel, si vous souhaitez participer au happening, il est impératif de vous inscrire à l’adresse contact@crpea.fr en indiquant votre nom, prénom ainsi que votre numéro de téléphone.

Évènement facebook

Compte-rendu de la Journée Pour la Fermeture des Abattoirs du 18 octobre 2014

Samedi 18 octobre 2014, le Collectif Nantais Pour les Animaux, aidé d’L214 et du Collectif Rennais Pour les Animaux organisait une Journée Pour la Fermeture des Abattoirs.

C’est un compteur humain indiquant, en temps réel, le nombre d’animaux terrestres tués dans les abattoirs qui a lancé cette journée. En 1 heure d’happening, ça n’est pas moins de 7 200 000 animaux qui ont été exécutés pour le plaisir du ventre.

En parallèle, un triangle composé d’une quinzaine de personnes tenant dans leurs mains des images d’abattoirs, interpellait les badauds sur la réalité des ces lieux de souffrance et de mort.

Les passants avaient également la possibilité de se renseigner au stand d’information ou auprès des militants qui distribuaient des tracts.

Les activistes ont ensuite pu recharger leurs batteries en se réunissant pour un pique-nique végétalien, avant d’assister à la projection de l’Adieu au Steak et de débattre autour de ce documentaire.

La journée s’est poursuivie par une conférence autour de l’abolition de la viande, animée par Yves Bonnardel, puis par un dîner végétalien.

Tout au long de la journée, c’est une petite centaine de personnes qui se sont réunies pour demander la fermeture des abattoirs.

Plus d’informations :

http://fermons-les-abattoirs.org/

http://www.meat-abolition.org/fr

Compte-rendu de la journée pour la fermeture des abattoirs

A l’occasion de la journée pour la fermeture des abattoirs ce samedi 28 septembre à Rennes, les associations NEA, le Collectif rennais pour les animaux, Animal Destiny, KOALA (Kollectif d’Action pour la Libération Animale), et bien sûr le Collectif nantais pour les animaux ont organisé une journée d’action afin d’amener un débat sur la légitimité morale de notre consommation de viande et de sous-produits animaux dans le cadre des Semaines mondiales pour l’abolition de la viande.

La journée a débuté par deux happenings qui ont réuni une cinquantaine de personnes : une trentaine de militants formaient un triangle en portant des pancartes montrant la réalité de l’élevage, pendant qu’au même moment d’autres militants formaient un compteur dénombrant en temps réel le nombre d’animaux tués dans les abattoirs à travers le monde depuis le début de l’action. Plusieurs centaines de personnes ont ainsi pu prendre conscience du sort réservé aux animaux dans les abattoirs.

Le midi, un pique-nique a permis une pause conviviale avant de commencer l’après-midi par la projection du documentaire Adieu veau, vache, cochon, couvée, suivi d’une présentation de la revendication d’abolition de la viande et d’un débat qui a permis de nombreux échanges contradictoires. Enfin la journée s’est terminée par une cantine végane et des concerts.

Projection-débat du film « Notre pain quotidien »

Affiche du film "Notre pain quotidien"
Le cinéma Bonne Garde (20 rue Frère Louis, 44200 Nantes) organise une soirée ciné-débat le jeudi 30 mai à 20h sur le thème sur le thème « Faut-il encore manger de la viande ? » avec la projection du film « Notre pain quotidien » suivi d’un débat avec Isabelle Dudouet-Bercegeay, déléguée de l’Association Végétarienne de France.

Pendant deux ans, Nikolaus Geyrhalter a placé sa caméra au coeur des plus grands groupes européens agricoles, nous donnant accès des zones inaccessibles. Il a filmé les employés, les lieux et les différents processus de production pour réaliser un documentaire cinéma qui interroge et implique intimement chaque spectateur.
Notre pain quotidien ouvre une fenêtre sur l’industrie alimentaire de nos civilisations occidentales modernes. Réponse à notre sur-consommmation, la productivité nous a éloigné d’une réalité humaine pour entrer dans une démesure ultra-intensive qui a rejoint les descriptions des romans d’anticipation.
Cadrages minutieusement composés, images cristallines, montage fluide construisent un film sans commentaire, sans propagande, dont les images parlent et demeurent.
Notre Pain Quotidien questionne, inquiète et fascine.

Tarif : 4, 50€